Vous êtes sur la page : Méthodologie et déontologie

Méthodologie d'intervention

Le cabinet Progexa est composé d’une équipe pluridisciplinaire pour le CHSCT afin de favoriser les regards croisés lors de nos interventions. Ainsi, parmi nos consultants, nous comptons des ergonomes, des sociologues, des psychologues du travail et des économistes. Nous nous adjoignons également de profils spécifiques pour répondre à des besoins ponctuels plus particuliers.

Pour répondre aux demandes des CHSCT, le cabinet Progexa met l’accent non pas sur les caractéristiques individuelles, mais bien davantage sur les composantes organisationnelles du travail. Nous cherchons à identifier et à analyser les effets éventuels et avérés de l’organisation du travail sur la santé des salariés. De façon plus globale, l’expertise cherche à identifier les facteurs de risque auxquels ces derniers sont ou seraient exposés.

Notre approche du travail réel repose sur 3 phases :

Une étude documentaireL’objectif de l’étude documentaire est le recueil et l’analyse de données organisationnelles, techniques et sociales permettant de prendre connaissance de l’organisation de la production, du fonctionnement des activités, des caractéristiques de la population salariée et de l’état sanitaire des situations concernées par le risque.
Des entretiensPour mener à bien ces investigations, il est procédé, à des entretiens. Ils reposent sur la base du volontariat et il est à mentionner que le cabinet Progexa assure la confidentialité quant aux informations recueillies durant cette phase. L’objectif des entretiens est d’appréhender les situations de travail à travers les représentations de chacun.
Des observationsLes observations de situations de travail viennent en complément des entretiens et permettent d’objectiver les propos des salariés. Elles sont indispensables pour appréhender l’activité réelle de travail des personnels, identifier les déterminants des conditions de travail et comprendre les conditions d’apparition des risques professionnels. Là aussi, les observations reposent sur le volontariat et la confidentialité

Elaboration du diagnostic

A l’issu de l'enquête sur le terrain, nous établissons un diagnostic propre à la situation. Contrairement à l'enquête, le diagnostic a un but précis :il ne vise pas seulement à expliquer ce qui se passe, pour en tirer une théorie générale, mais il ambitionne surtout de parvenir à trouver les causes d'une situation pour y remédier. A cette fin, pour Progexa, réaliser un diagnostic implique nécessairement d’identifier un ou des problèmes par des signes. C'est, en d’autres termes, aller au-delà du simple état des lieux pour orienter le diagnostic vers l'action, afin qu’il vise l'élucidation et non pas à l’exposé. Nous proposons dès lors aux représentants du personnel une compréhension d’une situation vécue au quotidien par tous les acteurs de l'entreprise.

Notre analyse se fonde sur les apports empiriques des données recueillies sur le terrain, d’une part, et la littérature théorique (INRS, ANACT, revues scientifiques, thèses, ouvrages d’universitaires, etc.), d’autre part nous permet d’établir un diagnostic de la situation.

En tant que telle, notre analyse de l’activité de travail réelle repose sur l’étude et l’exploitation de la pluralité des données recueillies  lors des entretiens réalisés avec les différents acteurs de l’entreprise (de l’élaboration de la convention à la remise du rapport), au cours des observations, à partir des documents fournis par l’entreprise ainsi que des éléments de la littérature.

Le diagnostic a pour objet d’analyser les exigences des tâches, les contraintes et plus globalement les conditions de travail et de les mettre en lien avec les enjeux individuels et collectifs identifiés au cours de l’expertise. L’objectif est alors d’identifier les formes et facteurs d’apparition des risques professionnels en lien avec les activités déployées par les personnels.

Les résultats du diagnostic donnent lieu à des propositions permettant de nourrir la réflexion du CHSCT et de contribuer à la prévention des risques professionnels ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail. Il s’agit de susciter une dynamique permettant au CHSCT d’engager une démarche favorisant l’élaboration de solutions socialement construites.

Déontologie

En vertu de nos qualifications, le cabinet est astreint à un strict secret professionnel et à un code de déontologie.

Cabinet indépendant, Progexa construit ses interventions dans une relation de confiance avec ses clients.

La déontologie de Progexa repose sur trois grands principes. Le premier est la discrétion absolue quant aux informations transmises et confiées par le client à travers le secret professionnel. Le second consiste à ce que Progexa garantisse l'anonymat total des propos tenus par tous les interlocuteurs sur le dossier traité ainsi que l'anonymat des lieux. Enfin Progexa, dans le cadre de ses obligations morales qui renvoient à la droiture et à la conscience professionnelle, garantit servir les intérêts de son client. Sa responsabilité réside dans l'objectivité de ses données, la qualité de ses analyses, la qualité de son rapport final.